Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicolavignon.over-blog.com

Des écrits poétiques et littéraires agrémentés de photos ou de tableaux et aquarelles... le monde sensible transfiguré par les mots et les couleurs.

FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !

Publié le 7 Juillet 2017 par Nicole Fack in Spectacles

FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !
FESTIVAL D'AVIGNON, c'est parti !

ANTIGONE (Satoshi Miyagi)

Mon festival commence très fort : cette Antigone-là n'est pas banale. Dans ce lieu grandiose qu'est la Cour d'Honneur du Palais des Papes, la non moins grandiose tragédie de Sophocle est revisitée par le metteur en scène japonais Satoshi Miyagi. Et cela donne un résultat somptueux mais sans concession, extrêmement formel et tout à fait étonnant. 

Tout se passe sur l'eau d'une Méditerranée rêvée, hérissée de rochers et sur laquelle et dans laquelle évoluent musiciens et comédiens. L'histoire, on la connaît, évidemment. des dizaines de versions nous ont été présentées, chaque fois passionnantes parce que le sujet l'est, tout simplement. Ici, point de psychologie, chez Sophocle non plus, d'ailleurs. Il s'agit essentiellement de politique et de justice. l'un des frères sera enterré avec les honneurs, l'autre, le rebelle, sera livré aux vautours, par ordre du souverain tout puissant. La question est là: tout puissant. Seuls les Dieux sont tout puissants, si on croit en eux. Sinon, c'est la Justice qui prend le relais. 

La forme est tout à fait étonnante, référant au No par certains côtés, comme les passages chantés ou burlesques qui interrompent le récit avec un effet de distanciation, effet qui perdure du fait que ceux qui jouent ne sont pas ceux qui parlent et que le choeur est absolument somptueux. 

Hier, on apprenait la mort de Pierre Henry, dont la Messe pour le Temps Présent avait enflammé le festival dans les années 60; Un bref hommage lui fut rendu, sans discours. Une attention délicate de la part de ce créateur venu de loin. Qu'il en soit remercié !

 

Commenter cet article