Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nicolavignon.over-blog.com

Des écrits poétiques et littéraires agrémentés de photos ou de tableaux et aquarelles... le monde sensible transfiguré par les mots et les couleurs.

Aller de l'avant (XXVI)

Publié le 30 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XXVI)

Chanter, il faut chanter, quand on est jeune. Les chansons de Maman et celles de la radio. Chansons tragiques, Chansons réalistes, Les Roses Blanches et Le Temps des Cerises, Y a d'la joie et La Vie en Rose, La guimauve et la satire, Le rock-en-roll et...

Lire la suite

Aller de l'avant (XXV)

Publié le 29 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XXV)

Jeux et ris de l'été au soleil parcimonieux. Ni mer, ni piscine, ni voyage: La Meuse au bout du chemin, Des joncs comme bouée, Une barque comme plongeoir, Et l'herbe du pré pour la gymnastique. Les corps exultent, L'énergie se libère, Les peaux rosissent...

Lire la suite

Aller de l'avant (XXIV)

Publié le 26 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XXIV)

L'adolescence est inconfort. Corps encombrant, Corps surprenant, Corps haïssable. Le mettre à distance est nécessaire et impossible. --- L'adolescence est enthousiasme. Les nourritures abondent pour l'esprit. L'algèbre, quelle découverte ! Et la mythologie,...

Lire la suite

Aller de l'avant (XXIII)

Publié le 25 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XXIII)

Le vivant est fragile, dès la naissance. Elle tient dans le creux de sa main d'enfant Des lapins nouveau-nés, des poussins encore humides A réchauffer sous un duvet. Elle sent battre leur coeur affolé, Elle sait qu'un rien peut les détruire, Elle tremble...

Lire la suite

Aller de l'avant (XXII)

Publié le 24 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XXII)

Vacances longues, Vacances interminables souvent. Les petits se languissent à voir tomber les gouttes. Et cela dure jusqu'à la chute des feuilles, Jusqu'à la boue des chemins où s'embourbent les galoches. Les aînés s'organisent et partent en camping,...

Lire la suite

Aller de l'avant (XXI)

Publié le 23 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XXI)

Aborder les choses de front, La mort et la naissance. Des femmes gonflent, puis dégonflent, Et dans un berceau apparaît un bébé, Qui braille, Qui tête goulûment les seins de sa mère, Qui mouille son berceau. Moins débrouillard que les petits lapins, Que...

Lire la suite

Aller de l'avant (XX)

Publié le 22 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XX)

Aborder les choses de front, dès l'enfance. La vie est rude, abrupte, exigeante, Tendre aussi, pas guimauve. Et la mort est partout, pas un mystère, pas une question. Les morts sont au cimetière, pas au ciel, Et les grands-parents, raides sur des photos...

Lire la suite

Aller de l'avant (XIX)

Publié le 20 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XIX)

Avoir un corps, Etre son corps, Question cruciale. Le supporter n'est pas l'aimer, Certains en meurent. Rubens aime les rondeurs, et Renoir. Mais Buffet, Mais Giacometti, Mais Modigliani... Tyrannie de la mode, Tyrannie des regards, Blessure des mots,...

Lire la suite

Aller de l'avant (XVIII)

Publié le 19 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XVIII)

L'école, Un monde en soi. Ses rituels, ses codes, ses exigences, Ses maîtres imbus de leur insigne importance, Et ses petits mélancoliques rangés au pied des marches. L'école, une marge au bord du futur. Derrière la porte invisible, Peinant au porte-plume,...

Lire la suite

Aller de l'avant (XVII)

Publié le 18 Septembre 2015 par Nicole Fack dans Poésie

Aller de l'avant (XVII)

Le mensonge est partout. Le mensonge est le propre de l'Homme. Le monde menti est beau, Paré de couleurs tendres, De vertus magnifiques, D'exploits, de courage. Le menteur magicien repeint la vie, La manipule, La transforme, La drape d'atours suaves,...

Lire la suite
1 2 3 > >>