Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nicolavignon.over-blog.com

Des écrits poétiques et littéraires agrémentés de photos ou de tableaux et aquarelles... le monde sensible transfiguré par les mots et les couleurs.

Rue Pétramale ... suite

Publié le 31 Mai 2014 par Nicole Fack dans récit

Rue Pétramale  ... suite

Ce matin de dimanche, Philonarde se rend aux Halles pour y acheter quelques légumes frais et du pain. Elle adore le boulanger qui propose des farines diverses, plus ou moins bises, jusqu'à la farine de maïs ou de châtaigne. De grosses miches à la croûte...

Lire la suite

Une historiette

Publié le 30 Mai 2014 par Nicole Fack

Une historiette

Rue Pétramale Elle s'appelle Philonarde, drôle de nom. Cela lui a posé beaucoup de problèmes à l'école: d'abord, c'est difficile à écrire; dire que certaines s'appellent Nina ! Ses parents l'avaient voulue unique; elle l'était et cela faisait beaucoup...

Lire la suite

Anamorphose 2

Publié le 16 Mai 2014 par Nicole Fack

Anamorphose 2

Légère et court vêtue, Elle allait à grands pas: énergique, joyeuse. Un soleil bienveillant nimbait sa silhouette Des yeux l'accompagnaient Qu'elle ne voyait pas, Des mots se murmuraient Qu'elle n'entendait pas. Jeune depuis longtemps, Libre depuis toujours,...

Lire la suite

Anamorphoses 1

Publié le 16 Mai 2014 par Nicole Fack

Anamorphoses 1

Une enfant appliquée dessinait des coeurs maladroits, Des coeurs bien rouges, palpitants, Des coeurs qui disaient: je t'aime, Maman, et toi aussi, Papa Des coeurs à tout bout de champ A tout bout de papier, Signatures, Signaux, Crue du fleuve Amour qui...

Lire la suite

Vive le Z apostrophe !

Publié le 10 Mai 2014 par Nicole Fack dans Langue française

Vive le Z apostrophe !

Les trois mille z'enfants, il y a trente z'entreprises... C'est terrible d'entendre de telles inepties, n'est-ce pas? Mais d'où vient que des gens cultivés fassent de telles liaisons mal t'à propos, comme disait ma mère, une petite ouvrière qui n'avait...

Lire la suite

Publié le 4 Mai 2014 par Nicole Fack

Le mistral agite les branches d'un cèdre citadin Ça grince aux volets mal arrimés, Ça roule sur les trottoirs : chant ténu des feuilles raides, Tintamarre des déchets métalliques, Froissement des sacs en plastique oubliés... Un printemps de soleil et...

Lire la suite

Jour de deuil

Publié le 1 Mai 2014 par Nicole Fack dans Poésie

Jour de deuil

Le solei du printemps réchauffe nos corps engourdis Le quotidien déroule sa banale lenteur On croirait le temps arrêté, immuable. Et la nouvelle tombe, terrible. Un accident, comme il s'en produit chaque jour Un accident imbécile Un accident dont la violence,...

Lire la suite