Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nicolavignon.over-blog.com

Des écrits poétiques et littéraires agrémentés de photos ou de tableaux et aquarelles... le monde sensible transfiguré par les mots et les couleurs.

Ah, mon père ! (suite du feuilleton)

Publié le 20 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !   (suite du feuilleton)

C'est peu de temps après que l'événement s'est produit. Je sortais du lycée quand je remarquai un attroupement à quelques mètres de là. Ça vociférait, ça gesticulait; j'aurais passé mon chemin, mais j'ai entendu une voix féminine qui hurlait. Il m'a semblé...

Lire la suite

Ah, mon père !

Publié le 19 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !

Mado connaissait un coin tranquille, un peu écarté du chemin de halage. C'est là qu'elle s'installa dans l'herbe, assise, puis allongée: -Viens à côté de moi, dit-elle en riant de ma balourdise, c'est fou ce que tu as l'air godiche! Et puis, quand je...

Lire la suite

Ah, mon père ! suite du feuilleton

Publié le 18 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !  suite du feuilleton

J'attrapais mes quinze ans et quelques boutons. Mon sang de petit jeune homme était en mouvement, je le purgeais par une masturbation de plus en plus véhémente, mais le remède ne semblait guère efficace. Les autres garçons faisaient les jolis coeurs auprès...

Lire la suite

Ah, mon père !

Publié le 17 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !

Tout allait donc ainsi cahin-caha. Ma mère ne tarissait pas d'éloges à mon sujet, vantant ma gentillesse, ma serviabilité, ma douceur, mon sens des responsabilités... pas comme son père, ce chaud lapin, ajoutait-elle à l'adresse de ses copines ou de ses...

Lire la suite

Ah, mon père !...

Publié le 16 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !...

-Déjà que je ne peux pas compter sur ton père, dit-elle entre deux sanglots, si toi aussi tu disparais, qu'est-ce que je vais devenir ? Tes frères ne font que des âneries: le voisin les a chopés en train de déterrer ses carottes, il est venu faire du...

Lire la suite

Ah, mon père ! ...

Publié le 15 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père ! ...

Je devins taciturne. Il est vrai que j'entrais dans l'adolescence qu'on appelait l'âge ingrat; et ingrat, je le devins: je ne voulais pas savoir qui m'avait élevé, qui avait fabriqué mon petit marteau, qui avait eu assez de grandeur d'âme pour pardonner...

Lire la suite

Ah, mon père! ... suite du feuilleton.

Publié le 14 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père! ... suite du feuilleton.

Je suis resté longtemps indifférent à ce ramdam. J'avais trop à faire avec mes petits frères qu'on me fourrait toujours dans les bras: occupe-toi de tes petits frères, et qui ne savaient qu'inventer transformer ma vie en enfer. De plus, les parents s'étaient...

Lire la suite

Ah, mon père !

Publié le 13 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !

3) Les choses se sont donc gâchées pour moi quand la biologie est devenue la science reine. A priori, je n'ai rien contre: s'interroger sur l'origine de l'Homme ne date pas d'aujourd'hui, et comme les gens avaient tendance à éloigner Dieu de leur univers,...

Lire la suite

Ah, mon père!

Publié le 12 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père!

2) J'étais un petit gars joyeux, toujours prêt à rendre service, toujours prêt à entonner une de ces chansons un peu bêtasses qu'on apprend aux enfants dès leur plus jeune âge. Entre Marielle et Joe, j'étais heureux, quoi. C'est la naissance de mon petit...

Lire la suite

Ah, mon père ! (feuilleton drôlatique)

Publié le 11 Février 2014 par Nicole Fack

Ah, mon père !  (feuilleton drôlatique)

1) Je ne me rappelle pas le jour où je l'ai découvert. Je crois que je l'ai toujours su: celui que j'appelais "papa" n'était pas vraiment mon père. Pour mes frères, il n'y avait aucun doute, d'ailleurs, ils lui ressemblaient, petits, ronds, bruns... moi,...

Lire la suite
<< < 100 110 120 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 > >>