Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicolavignon.over-blog.com

Des écrits poétiques et littéraires agrémentés de photos ou de tableaux et aquarelles... le monde sensible transfiguré par les mots et les couleurs.

CHRONIQUE DU FESTIVAL D'AVIGNON

Publié le 25 Juillet 2017 par Nicole Fack in Spectacles

CHRONIQUE DU FESTIVAL D'AVIGNON
CHRONIQUE DU FESTIVAL D'AVIGNON
CHRONIQUE DU FESTIVAL D'AVIGNON

Vaille que Vivre - Barbara 

Un duo inattendu, pour un spectacle ouvert à un large public : celui des amoureux de Barbara qui sont encore nombreux... On pouvait craindre une démarche légèrement commerciale : la réunion de deux grands noms pour célébrer un autre grand nom... C'était sans compter sur l'intelligence et le talent de de ces deux-là. 

Le dispositif est simple, mais extrêmement précis. La musique et les mots de Barbara, souvent dissociés, mettent en valeur son génie de compositeur et de poète. Peu de chansons peuvent ainsi être dites, sans musique ou jouées par un virtuose du piano sans le secours des paroles.  L'auditeur boit du petit lait. Mais il y en a aussi pour les yeux : la sobriété du dispositif n'exclut pas la beauté; un immense pianos à queue et aussi un tout petit piano-jouet, des éclairages précis, les deux corps très bien mis en scène qui ne craignent ni le mouvement ni l'immobilité, ni l'émotion, une Juliette Binoche, très modeste, totalement au service du projet, qui chante bien, mais peu et le silence du public attentif et concentré malgré le mistral qui, au lieu de perturber, ajoute encore à l'intensité du propos.

Encore une fois, le public se lève pour remercier. C'est simple, c'est beau.

Commenter cet article